Programme Boréal Hainaut-Ostrevent-Cambrésis

Il y a un peu plus d’un an, le lycée a signé une convention de partenariat avec le SIAVED, dans le cadre du programme BOREAL, pour une participation ponctuelle au projet de consignation de bouteilles de bière. Il s’agit d’une démarche « développement durable » qui concernait les étudiants du BTS PEA 1ère année (adhésifs) : choix d’étiquette, tests sur le décollement de l’étiquette…

Cette action est une petite partie d’un vaste projet de récupération de l’énergie produite par la centrale de traitement de déchets ménagers installée à Douchy-les-Mines. En effet, pour l’action « recyclage des bouteilles de bière », il suffisait d’employer l’eau chaude « gratuite » pour laver les bouteilles… ce n’est là qu’une infime parcelle de la valorisation possible liée au traitement des déchets.

Un programme de grande envergure vise à ne perdre aucune calorie de cette énergie appelée « fatale » car peu valorisée jusqu’à présent !

Il prévoit une synergie entre plusieurs unités : chauffage urbain, serre agricole de plus de 10 ha, ferme aquacole, production d’aliments pour animaux, méthanisation, lavage de bouteilles et récupération du verre, dépollution des sols par biomasse, etc. Chaque entité « se nourrit » en énergie ou matière première des unités voisines. Tout est imbriqué ; c’est audacieux tout en étant génial d’évidence !

Ce programme, dit « d’économie circulaire »,  a dépassé le stade de projet puisque la phase de réalisation a débuté. Le chauffage urbain pour certains quartiers de Douchy-les-Mines est effectif. Dans les prochaines semaines, la construction de la serre débutera sur le site des Pierres-blanches à Denain (friche industrielle, ancien laminoir).

De par sa spécificité scientifique et technologique, le lycée de l’Escaut ne peut pas passer à côté de ce projet qui va marquer notre territoire et sa population.

Différentes actions pourraient être menées avec nos élèves, de la 2nde au BTS, dans le cadre de travaux pratiques, de l’option MPS, des TPE (toutes séries du bac), des projets technologiques en STL, certaines activités technologiques des étudiants…

De plus, il est nécessaire de faire connaître ce programme de développement (véritablement) durable auprès des habitants et principalement des jeunes puisqu’il se déroulera sur plusieurs décennies.

Le lycée est en contact avec le cabinet d’expertise per4mance, maitre d’œuvre de ce programme auprès des instances concernées : communes, agglomérations, CCI…

Avant la fin de l'année 2014, une rencontre des responsables du cabinet d'expertise permettra d'imaginer les projets que nous pourrions mettre en place avec nos élèves.

Modifier le commentaire 

par DOMINIQUE MERCIER le 15 oct. 2014 à 17:04

Haut de la page